• Pas de rentrée pour nos enfants

    Pas de rentrée pour nos enfants

    Cette fois c’est sûr, nous démarrons l’aventure IEF (Instruction En Famille) ! Les papiers sont envoyés, et les enfants ne retourneront pas à l’école lundi matin.

    Même si ce n’est pas sans appréhension que nous avons fait ce choix, nous sommes persuadés que c’est le mieux pour nos enfants. Je vais vous expliquer pourquoi.

    Mais soyons clairs, je ne cherche en rien à justifier notre décision ! Elle a été mûrement réfléchie, et nous sommes tous les 4 en accord avec ce choix.

    Cela dit, je peux comprendre les interrogations ou même les inquiétudes de certains.

     

    Personnellement, je n’ai jamais été fan du système éducatif français… le manque de bienveillance, d’individualité, d’écoute… La pression, la compétition, les évaluations…. Sans compter la méchanceté, l’agressivité, la vulgarité entre enfants….

    Bref vous l’aurez compris, je ne trouve pas beaucoup de points positifs à l’école…

    MAIS ! malgré cela, nous avons toujours mis les enfants à l’école. Seulement au fil des années, nous avons remarqué des changements dans leurs comportements, dans leur envie d’apprendre, dans leur motivation…

    Puis quand pour Loulou, en milieu de petite section (2ème année d’école), les matins étaient rythmés par ses pleurs, ses hurlements, ses peurs…. J’ai commencé à chercher d’autres solutions. Je me suis renseignée sur l’ief, mais sans oser franchir le pas. Et il fallait aussi convaincre papa J  Nous avons tenté énormément de choses pour que ça se passe mieux pour lui, pour faciliter la séparation, pour trouver d’où venaient le soucis…. Mais rien n’a fonctionné, et nous avons fini l’année avec des chouinements le soir en allant au lit, le matin en se réveillant, et des pleurs dès le moment où on allait se brosser les dents (qui annoncait le départ à l’école) jusqu’à ce que je sois sortie de l’établissement.

    La moyenne section a commencée de la même manière et à continuée ainsi tous les jours jusqu’aux vacances de toussaint. Là, nous avons décidé de le déscolariser, même si on nous disait que c’était une erreur.

    Et bien mon loulou est tout simplement redevenu lui-même ! Moins de colère, d’agressivité…. Nous avons honnêtement quasiment pas « travaillé ». Malgré cela, il savait presque lire en mars !

    Voyant l’avance qu’il avait, nous avons tenté de le faire sauter une classe et donc de le rescolariser. Après des mois et de multiples rendez-vous, son saut de classe a été validé. Il a donc repris le mois de juin en grande section afin de se réadapter à l’école. 3 semaines compliquées….

    Est arrivé septembre, le cp. Les deux premières semaines ont été horribles… et puis il s’y est fait. Sans être content d’y aller, mais sans pleurer non plus. Il s’en sortait très bien scolairement, était même frustré car il n’apprenait rien et donc me demandait du travail à la maison…. Par contre ses retours pour le côté social n’était pas très positif… pourtant il avait l’air apprécié et intégré…

    Choupinette elle, a eu un cp pas facile non plus. Scolairement tout allait bien, même si le positif n’était jamais souligné mais bon ça, ça fait partie de mes raisons à moi de l’ief. Socialement, ça n’allait pas du tout ! Souvent seule, rejetée en début cp… elle avait un petit groupe de copains, mais elle n’était pas épanouïe. Puis les filles de sa classe ont commencé à l’embêter, à faire des remarques, à être méchante. Elle ne voulait pas que j’en parle à la maîtresse pour deux raisons :

    1.                                           1.    Elle pensait que les autres diraient qu’elle mentait, et que la maîtresse les croiraient tout le temps à elle. En gros, elle les pensait intouchables.

    2.                                           2.    Elle pensait que si j’en parlais, après ce serait pire. Ce sont ses mots à elle ! A 6 ans à peine fait, elle avait peur….

     

    Malgré ça, elle n’a pas voulu suivre son frère en IEF, je ne sais pas trop pourquoi. Nous ne l’avons pas influencée.

    Est arrivé septembre et le CE1… et là, les filles de sa classe ont augmenté le niveau de méchanceté. C’était quotidien et pesant…. Il y a eu une histoire qui a été la goutte qui a fait déborder mon vase à moi. Et à priori le sien aussi puisqu’elle m’a demandé de parler à la maîtresse.

    Celle-ci nous a écouté et prise au sérieux. Elle a agi, et du coup ça allait un peu mieux. Mais un peu avant les vacances elle m’a dit que ça commencait à redevenir comme avant et qu’elle en avait marre. On a reparlé ief. Et au milieu de ces vacances, elle a pris sa décison. Elle ne voulait plus les voir, ne voulait plus y retourner. Son frère a suivi. Et nous voilà dans l’aventure !

     

    Nos enfants sont « «haut-potentiel ». Et ce n’est pas un cadeau !! c’est compliqué à gérer car ils ont une maturité/sensibilité émotionnelle « accrue » et sont donc en décalage avec les enfants de leurs âges.
    Et comme la plupart des adultes ne connaissent pas nos enfants comme nous, forcément on se retrouve face à leur incompréhension... A l’école par exemple, c’est pris pour des comédies, pour des tentatives de culpabilisation et/ou de manipulation…. On m’a même dit une fois qu’il ne fallait pas écouter ce qu’ils me disaient !! Qu’il fallait être plus stricte, ne pas laisser le choix, leur dire que « c’est comme ça et puis c’est tout »…. Bref, tout ce qui allait à l’encontre de l’éducation positive et bienveillante que nous tentons d’avoir à la maison.

    Je ne sais pas combien de temps durera notre aventre, mais ce sera une pause bénéfique pour eux, j’en suis sûre !

     

    A vous qui me lisez, je suis ouverte à toute remarque constructive, à toute question, à entendre vos inquiétudes. Mais tant que cela reste bienveillant ! Je suis fermée à toute critique non constructive, à toute remarque désagréable et gratuite J

    Pas de rentrée pour nos enfants

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Novembre à 16:34
    Gettin Hope

    Bonjour, 

     

    Je suis tombée par hasard sur votre blog et cet article . Je trouve votre décision très courageuse et j'espère que tout se passera pour le meiux et que cela permettera à vos enfants, a vous et à votre conjoint de vous épanouir dans cette nouvelle aventure familiale . 

      • Lundi 6 Novembre à 16:40

        Merci beaucoup pour votre gentil commentaire !! Ca me touche ! :-) 

    2
    Mardi 7 Novembre à 14:22

    Bonjour

    J'avoue que je ne suis pas convaincue non plus par le système éducatif mais que pour moi, l'IEF n'est pas une solution (je ne me vois pas faire l'instruction) Heureusement après 2 années un peu chaotiques et difficiles(PS/MS) la GS et le début CP se passe bien et mon fiston ne se plaint plus et semble plutôt content mais je reste vigilante!

    Bon courage dans cette aventure! Je suppose que cela engendre pas mal d'investissement (à tous niveaux)

      • Mardi 7 Novembre à 15:08

        Je pense qu'il faut vraiment se sentir prêt pour l'instruction en effet ! Je suis contente que ça se passe mieux pour votre fils !

        Je prépare un article justement sur tout ce que ça engendre, et en effet, beaucoup d'investissement, que ce soit financier ou même de temps (entre autre !)

    3
    Jeudi 16 Novembre à 09:56
    Myriam

    Bonjour,

    Je suis bien contente de découvrir ton blog grâce à Hellocoton !

    Dans notre famille, nous faisons le chemin inverse. Nous avions prévu de faire l'ief avec notre enfant mais il en a décidé autrement… si bien qu'il a fait sa rentrée cette semaine ! J'ai souri en voyant la proximité des dates. Vous déscolarisez vos enfants et nous scolarisons le notre en échange ^^. Nous suspectons aussi la douance chez notre enfant (je suis moi-même concernée, je connais bien le sujet :D ). Que de points communs !

    Cette scolarisation ne me rassure pas énormément mais l'Enfant avait raison : cette année, notre organisation familiale n'était pas équilibrée, faire l'ief allait être difficile pour tout le monde. Pour le moment, le voilà heureux d'aller à l'école. J'espère que ça durera ! Et je vous souhaite d'aimer l'instruction en famille, quand l'équilibre familial est bien géré, c'est absolument génial !

      • Jeudi 16 Novembre à 10:12

        Merci pour votre commentaire ! En effet, beaucoup de similitudes :-)  

        En quelle classe rentre t-il ? S'il est heureux c'est vraiment l'essentiel ! Un "bon" enseignant, une classe un peu sympa, et l'école peut devenir une chouette expérience. En tout cas je vous le souhaite sincèrement !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :