• Quand la télé parle de l'éducation positive...

    Il y a quelques jours sur un groupe facebook, je suis tombée par hasard sur le post d’une personne qui évoquait une émission qui parlait d’éducation positive.

    Mon cœur s’emballe, je me vois déjà me faire un bon moment télé bien installée sur mon canapé !

    Puis je lis les 3-4 commentaires qu’il y avait à ce moment-là sous ce même post… et je déchante un peu. De ce que je comprends, certaines personnes cassent cette méthode.

    Mais bon, des détracteurs il en faut aussi, et selon comment le dialogue se passe, cela peut même parfois être enrichissant. En plus j’ai cru comprendre qu’ils avaient interviewé Isabelle Filliozat donc cela devrait aller.

    A un moment où les enfants jouaient tous les deux tranquillement, je me pose donc bien confortablement dans mon canapé, sous ma couverture et commence à chercher cette émission, dont je n’avais jamais entendu parler (en même temps, on ne regarde quasi jamais la télé hors netflix…) : les terriens du dimanche.

    Après recherche je vois que ça passe sur C8. Je vais donc dans le replay, et là…. Je vois la photo de… de…. de…. Thierry Ardisson ! Et alors là, j’hésite franchement à lancer l’émission, car je ne supporte tout simplement pas cet homme que je trouve hautain, irrespectueux et désagréable (entre autres !).

    Attention spoil : mon avis sur lui a évolué suite à cette émission !

    Allez, ma décision est prise, je le lance ! Mon homme s’étant réveillé entre temps, on le regarde ensemble. L’invité était Bernard de la Villardière, qui a l’air d’être quelqu’un de sérieux donc c’est parti !

    Et là, heureusement que c’était un replay !! car en fait, c’était pas une émission sur ce sujet, mais un petit morceau de l’émission. Et après avoir essayé de tenir une dizaine de minutes, j’ai fait avance rapide !

    Et après 48 très longues minutes d’émission (et ouf pour moi seulement quelques minutes d’avance rapide), nous arrivons enfin au sujet tant attendu !

    Le titre est : « Education bienveillante, le mythe du parent parfait ».

    Bon, je vous l’avoue, ça commence déjà mal parce que le titre ne me plaît pas. Mais je me dis que si c’est emmené de façon à justement expliquer aux gens que nous, parents bienveillants, ne sommes pas parfaits et ne cherchons surtout pas à l’être, alors pourquoi pas.

    Et puis, Mr Ardisson commence à parler… et il explique donc que certains parents pronent une éducation bienveillante, sans cris ni fessés et qu’une loi pourrait donc interdire de donner une gifle à son enfant, et ça, sa chroniqueuse dont j’ai volontairement pas retenu le nom, en a sa claque (ah ah ah le jeu de mot ! je suis morte de rire…)

    Et là c’est le drame dans ma tête ! La chroniqueuse qui a choisi ce sujet est en fait pas du tout convaincue par cette éducation, bien au contraire même !

    Après cette toute simple présentation, le présentateur et sa chroniqueuse, très amusés commencent à parler.

    Ardisson comment par : « Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? »

    Et donc cette grande professionnelle du journalisme (oui je vais essayer d’être bienveillante avec eux durant cet article) nous explique que ça avait déjà été évoqué, et que là un texte de loi est passé contre les veo (violence éducative ordinaire). Elle nous montre ensuite un morceau de la publicité contre les veo bien connue, que vous pouvez revoir ici.

    En gros elle dit que les veo ne font pas la différence entre battre son enfant et une petite fessée. Je ne fais pas cet article pour débattre de cela donc je vais passer.

     

    A la suite de cela, elle dit qu’ils ont été voir une spécialiste, qui n’est autre qu’Isabelle Filliozat. Et là je vous le dis, c’est une des deux seules parties intéressantes et intelligentes de l’émission.

    Après cette petite interview, ma colère n’a cessée d’augmenter !

    La chroniqueuse dit que ce qu’Isabelle Filliozat nous explique c’est que « mettre l’enfant au coin » c’est une violence, que « le culpabiliser en lui disant que ce qu’il a fait est mal et qu’il devrait avoir honte » est une violence, « ignorer l’enfant, lui dire que puisque tu t’es comporté comme ça, je ne te parle plus » c’est une violence !

    Là, je respire…. Les gens sur le plateau rigolent, font « non » de la tête comme si c’était abérrant….

    Et elle continue…. Et elle dit : « Et là vous vous dites, mais il me reste quoi ? »

    Alors je fais une pause dans la vidéo ! Sérieusement ??? si on enlève les fessées, les punitions, les humiliations, il nous reste rien ?? rien ?? aucun « arme » pour élever notre enfant ? Je suis toujours en 2018 ou j’ai pris la doloréan sans m’en rendre compte ??

    Mais je suis une guerrière et je continue ! Guerrière ou maso, j’hésite encore…. Surtout que je me retape cette crotte pour vous remettre les mots exacts.

    Elle dit donc qu’il va falloir arrêter de punir son enfant, arrêter de dire des choses méchantes à son enfant…

    Je refais une pause…. Non mais franchement ? elle est normale cette phrase ? comment elle peut la sortir de sa bouche sans se rendre compte que ce qu’elle dit est à vomir ?

    Bon, ouf, ils remettent Isabelle Filliozat ! Voilà la deuxième partie intéressante et intelligente de l’émission. Donc ils lui ont présenté des situations compliquées à gérer avec nos enfants, et où elle explique comment faire, en toute bienveillance.

    Après ce passage fort intéressant, Ardisson dit : « ah ah ! je sais pas où vous l’avez trouvé celle-là ! »

    Isabelle Filliozat stp ! C’est juste la prêtresse de l’éducation positive !! Quel manque de respect sérieux….

    Ensuite, les énormités continuent ! Bouse un jour, bouse toujours !!

    La chroniqueuse dit : « et donc, l’éducation bienveillante, ça veut dire que si y’a un problème, c’est de votre faute à vous les parents ! Donc je pense que ces gens là font beaucoup beaucoup de mal mais c’est en train de se répandre… »

    Sa dernière phrase, je l’ai écrite texto !!

    Donc nous, parents bienveillants, qui avons décidé d’élever nos enfants sans violences, sans humiliations et avec respect de l’enfant, nous faisons beaucoup beaucoup de mal ! Je n’en reviens pas d’entendre d’aussi grosses bêtises !

    Ca me touche et ça me rend triste…. Le monde a tellement de chemin à faire encore….

    Le « reportage » sur l’éducation positive étant terminée, l’invité et les gens du plateau y vont de leurs réactions.

    Bernard de la Villiardière, une réaction ?

    « J’ai donné la fessée à mes enfants, une ou deux fois par an, donc s’ils ont vu ce reportage ils vont peut-être courrir au commissariat pour porter plainte 15-20 ans après ». Je sais, c’est de l’humour mais le fond reste nul… Après il raconte une anecdote…. Et il ajoute « Ce que je conseillerais aux parents, c’est dites à vos enfants que vous les aimez, quoi qu’il arrive. Parce que moi mon père m’a cogné pas mal… même trop parfois…. Mais il m’a toujours dit qu’il m’aimais… et cet amour a toujours plus compté pour moi que tout le reste.»

    Alors, ça me rends triste pour lui, il le dit avec les yeux qui brillent un peu…. En gros il a été battu et ça c’est très triste. Mais par contre, je ne suis pas d’accord du tout avec le message ! En gros on peut frapper son enfant tant qu’on lui dit qu’on l’aime ? Parce que l’amour cautionne ou fait accepter les violences ? Dans ces cas là, les parents incestueux qui revendiquent aimer leurs enfants, on les met dans quel panier ? C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres ce genre de pensées !

     

    Les minutes restantes sont des déclarations d’amour à Aldo Naouri. Je vous avoue que je ne le connaissais pas, mais décrit comme « un génie qui fait l’éloge de l’autorité », je n’ai pas envie de le connaître plus que ça….

    Quelques exemples donnés par les gens présents sur le plateau :

    « Quand un enfant fait tomber sa cuillère la première fois, et bien il ne faut pas la prendre ! C’est le réflexe des parents : il la jette on la ramasse, il la rejette on la reramasse etc… et c’est comme ça qu’il devient le patron ! Il faut lui expliquer dès le départ qu’il n’est pas le patron ! »

    « Aldo Naouri dit que quand on est trop sympa avec les enfants quand ils sont petits, on se fait plaisir ! mais après ils ont une vie de merde ! Quand on est dur avec eux quand ils sont petits, on se fait moins plaisir mais après ils ont des meilleures vies ! Et je trouve que c’est assez génial. »

    Donc voilà ! Un reportage qui a duré 10 minutes ! Dont environ 6 de gros dégueulis !!

    J’ai spoilé au début en disant que mon avis sur Ardisson avait évolué… en effet, maintenant je le vomis ! Et je m’imagine bien avec une poupée vaudou à son effigie dans mes mains….

     

    Je tiens quand même à dire que je ne jette pas la pierre aux générations précédents la mienne. Pour la simple et bonne raison qu’ils n’avaient pas la multitude d’informations que nous avons à présent. Les nombreuses études des neuro-sciences par exemple qui montrent tout le mal que nos propos et nos gestes peuvent faire aux enfants.

    Je suis ultra convaincue par l’éducation bienveillante ! Ce n’est pas facile à mettre en place (quand on s’y prends tard comme moi du moins), mais une fois que c’est fait, c’est tellement plus beau et plus agréable à vivre !

    Quand je regarde mes enfants, je ne peux que militer pour cette forme d’éducation, essayer d’informer et d’aider autant que je peux, car vraiment ça vaut le coup ! Pour le climat familial déjà, et pour les personnes qu’ils seront adultes ! Je suis certaines que quand il y aura un maximum d’adultes élevés dans l’éducation positive, il y aura moins de guerres, moins d’agressions, moins d’incivilités….

    « Ief : bilan #15Ief : bilan #16 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mars à 15:34
    Myriam

    Ah ah ! Bon, mon diagnostique est franc : tu es maso ! :-D

    (j'espère que ma familiarité soudaine ne te dérangera pas !)

    Comment as-tu fait pour regarder ça sans exploser d'indignation ?

      • Jeudi 8 Mars à 16:27

        Ca ne me dérange pas du tout, bien au contraire ! smile

        Alors la réponse est simple : je n'ai pas pu mdr mon homme pourrait te confirmer que je n'étais pas des plus calmes bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :