• Et voilà, nous sommes déjà en mars…. Mais qu’avons-nous fait en février ? Petit résumé positif (le négatif n’est pas invité sur cet article) de nos activités, nos balades, nos avancées en ief etc… c’est parti !

     

    Instruction En Famille (Ief) :

    instruction en famille

    En maths, les enfants avancent très bien. Nous faisons même 2 fois le programme avec deux manuels différents.

    Emy fait des opérations sur les multiplications et les divisions, des problèmes sur les 4 opérations, les mesures et les masses.

    Léo a fait les exercices sur les multiplications et les divisions de la table de 2. Pour les problèmes, il a fini ceux utilisant les soustractions, et a commencé ceux utilisant les multiplications.

    En géométrie, ils ont tous les deux fait les leçons sur le carré, le rectangle et la symétrie, mais Léo en niveau ce1 et Emy en niveau ce2.

     

    En français maintenant, Emy s’est énormément améliorée en dictée. Je pense qu’on a enfin trouvé la méthode qui nous convient le mieux, car elle ne fait plus beaucoup de fautes.

    Nous n’avons pas fait beaucoup de conjugaison ce mois-ci, à part quelques révisions sur le futur.

    Elle a beaucoup travaillé sur les synonymes, les antonymes et les homonymes, qui sont bien acquis.

    Pour Léo, nous avons travaillé l’écriture, avec une très nette progression à ce niveau-là !

    Il a acquis la conjugaison au présent des verbes en -ER, la recherche dans un dictionnaire, le classement alphabétique.

     

    Sinon, nous avons beaucoup « travaillé » l’EMC en ce mois de février : nous avons abordé les différences entre les gens, les différentes religions, le vivre ensemble, l’amitié.

    Nous travaillons également sur la préhistoire, et sur les Etats-Unis. 

     

    Balades et sorties :

    Avec le temps magnifique que nous avons eu ce mois-ci, nous avons été pas mal dehors !

    Balades à pieds, à vélo, carnaval, jeux dans le jardin, au parc et même aux châteaux gonflables ! 

    Retour sur février 2019

    Nous avons aussi été nous inscrire à une deuxième médiathèque, avec une vue superbe. 

    vue sur le gave

    Nous avons participé à un atelier jeux de société coopératif, où les enfants ont adoré jouer avec les dominos à faire tomber.

    domino

    Nous sommes également allés à deux sorties avec des familles ief :

    Une aux pieds des montagnes, avec encore une fois une vue à vous couper le souffle. 

    aux pieds des montagnes

    L’autre chez une famille chez qui nous avons passé un bon moment, et où les enfants ont pu voir et toucher des têtards et des tritons !

                                    tritons        tritons du bearn

     

    Nous avons été voir deux films au cinéma : Dragons 3, que nous avons tous adoré ! Et Les mondes de Ralph 2, qui était vraiment sympa, mais avec des références un peu compliquées pour les enfants.

    Retour sur février 2019

     

    Art et créations :

    Emy a participé à un atelier modelage avec de la pâte à billes (je ne me souviens plus du vrai nom…). 

    Un autre atelier était consacré au thème Harry Potter, comment ne pas y aller ? Là, Emy a fait une magnifique toile Edwige la chouette, et Léo une très belle plaque « Save Dobby ».

                             Retour sur février 2019        Retour sur février 2019

     

    Lors de la journée des familles, ils ont pu fabriquer des accroches-rêves, et faire de beaux papiers avec des encres et de la colle. Ils ont vraiment adoré cette dernière activité.

    Nous avons aussi acheté de quoi faire du décopatch. Léo a commencé un dinosaure et Emy une tortue, mais ils ne sont pas finis.

    Ils ont peint des cailloux, mais il reste des détails à faire, donc ce sera pour le mois de mars. Pareil pour les cadeaux des mamies, je vous les montrerai dans le bilan de mars maximum.

     

    Youtube :

    Les enfants ont présenté un petit haul de Aliexpress ! 

    Vous pouvez le voir ou le revoir ici

      

    Du côté de maman : 

    David et moi avons bien avancé le tri et rangement du garage. Je ne sais combien de trajets coffre plein David a fait pour la déchetterie, le relais pour les vêtements, et Emmaüs !

    Mais ça fait du bien, et cela m’a permis de retrouver tout mon matériel créatif ! Les enfants m’ont fait une liste longue comme le bras de créations à leur faire, donc y’a plus qu’à !

     

    J’ai également eu la chance de pouvoir écrire quelques articles pour le site Pass Education ! Je suis très heureuse et honorée d'avoir eu cette opportunité.

    Vous pouvez retrouver mon premier article « Apprendre avec l’imagerie mentale » ici !

     

    Voilà ! Nous avons beaucoup profité du soleil ce mois-ci, vraiment ! C’était agréable ^^

    balade dans le bearn

     

    Pour le bilan du mois de mars, on se retrouve début avril wink2

    Pin It

    votre commentaire
  • décoration anniversaire glitter force

    Tous les ans, depuis qu’Emy est en grande section, nous organisons un anniversaire en famille le jour J, puis un anniversaire avec les copains un peu plus tard.

    L’anniversaire en famille se faisait juste nous 4, parfois avec une mamie, sans déco, ni thème car cela demandait trop de travail d’en préparer deux.

     

    Mais cette année, Emy a décidé de ne pas le fêter avec les copines. A la place, elle voulait le fêter en famille, en gardant nos traditions (c’est-à-dire que l’enfant dont c’est l’anniversaire choisi tout le programme de la journée) mais en ajoutant un thème, les décorations et le gâteau personnalisé.

     

    Après m’être assurée que c’était un réel souhait et une envie qui ne la rendait pas triste, j’avoue que j’ai trouvé l’idée très bonne !

    Pour moi c’est l’idéal car je garde la partie que j’adore, qui est la réflexion et la préparation des décos et gâteau autour d’un thème. Et en plus, j’ai les inconvénients de l’anniversaire avec les copains en moins ! Vous voyez de quels inconvénients je parle, j’en suis sure ! Le bruit…. L’organisation des jeux…. S’occuper de tout ce petit monde…. Ranger une fois la fête finie… sarcastic

     

    Donc voilà, restait plus qu’à choisir un thème. Il était déjà tout trouvé pour Emy, et ce serait donc un anniversaire sur le thème de :

    Glitter Force !!

     

    Alors même si j’aime bien le dessin-animé, les dessins, les personnages, cela ne s’annonçait pas facile à réaliser. Surtout qu’elle m’a annoncé cela environ 15 jours avant l’anniversaire.

    Mais le souci, c’est que ce n’est pas un dessin-animé très connu, du coup on ne trouve rien sur le sujet en magasin !! Et c’est là que le challenge s’est bien lancé !

    Heureusement qu’il y a internet avec des images et photos de tout !! J’ai donc bien fait chauffer l’imprimante et la plastifieuse.

    J’ai d’abord imprimé 4 jolies images où toutes les glitter force sont représentées. Une fois plastifiées, elles étaient destinées à être simplement accrochées au mur.

    Papa a fait une grande et magnifique affiche, que nous avons accroché sur la fenêtre !

    Anniversaire Glitter force

    Pour la table, j’ai imprimé une très belle image de chaque fille. Une fois plastifiées, elles étaient suffisamment rigides pour tenir sur des petits socles que j’avais déjà.

    J’ai acheté un chemin de table rose fuchsia, couleur de « glitter lucky » la préférée d’Emy ^^

    déco table glitter force

    A l’aide d’une perforatrice classique, j’ai fait des confettis dans des feuilles aux couleurs des 5 filles : rose, orange, jaune, vert, bleu. Je l’ai ai éparpillés sur la table et également sur la table basse, où nous avions disposé les cadeaux. 

    Anniversaire Glitter force

    Nous avons également accroché une grande guirlande « happy birthday » dans les tons rose. Elle était tellement grande que ça rendait super bien !

    J’ai aussi confectionné une guirlande de pompons. C’est vraiment tout basique à faire, mais ce que c’était long !!! Ca m’a bien pris 2 épisode d’Outlander je crois winktongue

    glitter force birthday party

    Mais il manquait un petit quelque chose, le petit truc en plus qui serait original.

    Et 3 ou 4 jours avant son anniversaire, l’idée est enfin arrivée !

    Emy est née le 28 décembre, alors j’ai décidé d’utiliser le sapin !! J’allais lui faire un sapin d’anniversaire ! cool

    J’ai alors découpé des guirlandes toutes simples dans du papier crépon ! Bien sûr, toujours aux 5 couleurs de nos glitter force !

    Pour remplacer les boules de Noël, j’ai imprimé 12 dessins (un de chaque fille, un de chaque fille une fois transformée, et les deux petits personnages tout mignons qui les accompagnent), je les ai plastifiés et ai juste perforé le haut pour pouvoir les accrocher au sapin ! J’ai beaucoup aimé le rendu, pourtant si simple (ça rend vraiment moins bien en photo, dommage...).

    Anniversaire Glitter force

     

    Et maintenant le gâteau…. Si vous avez lu mes articles sur les autres anniversaires que je vous ai montré (ici et ), vous savez alors que ce n’est pas mon fort !!

    Là, nous avions décidé de ne faire qu’un seul gâteau, étant donné que nous ne serions que tous les 4.

    Emy m’a donc demandé un gâteau au chocolat (jusque-là tout va bien !) en forme de glitter lucky ! Heureusement elle ne voulait que la tête parce que vu son costume, je crois que j’y serai encore oh

     

    Nous sommes allés acheter de la pâte à sucre et un stylo noir alimentaire. Malheureusement il n’y avait pas de beige pour faire la peau, c’est pour ça qu’elle a un teint un peu cadavérique ma pauvre glitter lucky !

    Mais j’étais malgré tout très fière de moi car ce n’était vraiment pas facile ! Je n’ai pas énormément de matériel de pâtisserie et je ne connais aucune technique. Donc bon, ce n’est pas si mal. Mais cela m’a quand même pris des heures pour arriver à ce résultat !!

    Anniversaire Glitter force

    Pendant que je finissais le gâteau, à 3h du matin, j’ai entendu derrière moi un « waaaaaaouh ! ». Je me suis tournée, Emy était là, avec des étoiles pleins les yeux devant sa déco même pas finie.

    Elle était tellement pressée qu’elle était persuadée que c’était le matin biggrin du coup elle a tout regardé, tout admiré ! J’ai eu pleins de compliments, de câlins, de bisous !!

    Mais après, quelle galère pour qu’elle se rendorme !!!! Elle a lu et a joué à la ds dans son lit le temps que je finisse le gâteau.

    Le lendemain, elle a à nouveau eu le sourire jusqu’aux oreilles en voyant déco et gâteau vraiment fini !

    Elle a décidé que pour une fois on le fêterai au petit-déjeuner ! Elle a donc soufflé ses bougies et nous avons dégusté glitter lucky au petit-dej, en pyjama ! cool

    S’en est suivi l’ouverture des cadeaux. Son papa et moi lui avions pris un gros cadeau en commun avec Léo : une tablette !

    Et depuis octobre, je lui prenais des petites babioles sur le bon coin ou en vide grenier ou encore sur aliexpress, parce que j’aime bien quand il y a beaucoup de cadeaux, même si ce sont des babioles tongue

    Elle a également eu un jeu vidéo par sa mamie, et des polly pocket , des chaussons pikachu et une boîte tsum tsum par son autre mamie.

    Elle a donc été bien gâtée et elle était très heureuse ! Donc moi aussi smile

    Son programme d’anniversaire : Royal kid, cinéma puis quick ! Et en rentrant à la maison, elle avait prévu une activité danse pour tout le monde. Heureusement qu’il n’y avait personne pour nous voir tous les 4 en train de danser sur tous les génériques de Glitter force he

     

    C’était une belle journée pleine de bonheur !

    Et maintenant, il ne reste plus qu’à attendre mai pour l’anniversaire de Léo ^^

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai entendu des phrases du genre "des surdoués ?! Super ils auront un super boulot plus tard !", ou "En ce moment c'est la mode de dire que les enfants sont haut-potentiel..." ou encore "des petits hp !" tout en les regardant en attendant quelque chose de fabuleux de leur part...

     

    Nos enfants sont en effet diagnostiqués haut-potentiel. C'est une chance pour eux, mais cela peut souvent être aussi une difficulté. Pourquoi les gens ne veulent pas voir et accepter cela ?

    Être haut-potentiel ne leur assure pas des notes incroyables à l'école, ni un boulot génial et très bien payé pour plus tard... Beaucoup d'enfants hp sont en échec scolaire d'ailleurs !

     

    Mais bon, je n'écris pas cet article pour parler du haut-potentiel en lui-même, mais d'une de ses caractéristiques : l'hypersensibilité.

    Bien sûr, un enfant non hp peut très bien être hypersensible ! Mais je pense que très peu d'enfant hp échappe à cette particularité.

     

    En tout cas mes deux enfants le sont. Et le mot "hyper" n'est vraiment pas utilisé à la légère !!

    L'hypersensibilité ne se manifeste pas chez tout le monde de la même façon, cela varie en fonction de la personnalité aussi.

     

    Alors bien sûr, l'hypersensibilité a des avantages. Des traits de caractères que je suis très contente de retrouver chez mes deux enfants.

    Le plus important et très présent chez Emy et Léo est l'empathie. Cette facilité naturelle à ressentir ce que ressentent les autres... Bien sûr parfois ils "prennent" la tristesse des autres, mais dans un but de consoler, d'aider, d'atténuer la peine...

    Mais ils ressentent aussi les émotions positives des autres et c'est génial ! Voir un de ses enfants sauter de joie parce que son frère ou sa soeur a eu quelque chose de désiré, c'est trop beau à voir !

     

    Par contre, il y a énormément d'inconvénients à l'hypersensibilité. Et ça, je ne sais pas pourquoi beaucoup de gens ne veulent pas le voir... On va parler de caprices, de comédies, d'enfants rois... Pourquoi ne pas accepter que c'est un trop plein d'émotions difficile à gérer ?

     

    Je parle ici que de mon expérience avec mes enfants. Je n'ai pas de chiffres, je n'ai pas lu d'études etc..., mais je vais juste vous raconter quelques exemples vécus, pour vous montrer que ce n'est pas simple pour les enfants.

    Vous allez peut-être rire de certaines anecdotes ou vous dire "n'importe quoi...", penser que c'est exagéré et qu'on ne devrait pas y prêter attention.

    Mais pour nous, dans les exemples qui vont suivre, nous y avons vu du chagrin, de la tristesse, des angoisses... et nous ne les avons donc pas pris à la légère. Nous avons essayé de les accompagner pour gérer ces émotions, les accueillir et les accepter. Et puis cela finissait par s'apaiser et par aller mieux...

    Ce qui est sûr, c'est que nous avons banni la phrase "ce n'est pas grave" de notre vocabulaire. Parce qu'effectivement en réalité, ce n'était pas grave ! Mais pour eux à ce moment-là, ça l'était. Et leur dire que non ça ne l'est pas, c'est leur dire que l'émotion qu'ils ressentent est fausse alors ? qu'ils mentent ? qu'ils en rajoutent ?

     

    Quelques exemples :

     

    En février, nous avons eu une journée de neige. Beaucoup de neige ! Les enfants en rêvaient depuis l'hiver passé où nous n'avions pas pu y aller. On enfile les combinaisons, on fait des batailles de boules de neiges, on fait un bon gros bonhomme de neige, on l'habille et Emy lui donne un nom : "Pitouf-Minou". Une super journée !!

    Oui mais voilà... Pitouf-Minou... Emy l'a nommé, a pris des photos avec lui, a "joué" avec lui, bref, elle s'y est attaché. Et quand le lendemain le soleil a fait son travail et que le bonhomme de neige a fondu, eh bien Emy en a été bouleversée ! Elle a pleuré parce qu'elle l'aimait et qu'elle ne le verrait plus jamais.

    La journée on réussissait à vite lui changer les idées et ça allait. Mais le soir au moment de se coucher, elle repensait à son Pitouf-Minou et elle était submergée de chagrin. Elle me disait elle-même qu'elle savait que c'était de la neige et qu'il allait fondre, mais qu'elle ne savait pas qu'elle allait l'aimer. Et du coup maintenant c'est comme s'il était mort. Tout cela avec la voix tremblante et des larmes de chagrin.

    Alors oui, ce n'était qu'un bonhomme de neige. Et les mots "ce n'est pas grave" ont failli m'échapper ! Mais quand j'ai vu dans quel état elle était, je ne pouvais clairement pas les utiliser parce que pour elle c'était vraiment grave, c'était perdre quelqu'un qu'elle aimait.

    Mais comment on le gère ça ? c'est difficile je vous assure ! J'ai fait preuve de toute l'empathie dont j'étais capable, je l'ai écoutée, on a discuté, puis elle a fini par s'apaiser et par s'endormir. Mais cela a pris du temps !

    Sauf que le lendemain soir, rebelotte ! et le surlendemain ! Et au final, cela a duré un mois ! La peine diminuait au fur et à mesure du temps qui passait, mais elle est quand même restée présente un mois... Pour un bonhomme de neige !

    C'est ça l'hypersensibilité. 

    L'hypersensibilité chez les enfants

    En octobre dernier, Léo a vu un gros cousin sur le mur de la maison. Il nous l'a montré apeuré ! Et nous, réflexe, on l'a écrasé... Cela me fait bizarre d'écrire ça maintenant, car depuis nous n'en écrasons plus ! 

    Donc on pensait que c'était bon, qu’on avait fait disparaître la petite bête qui lui faisait peur. Sauf qu'en fait, il s'est mis à pleurer et à pleurer !! Il était en colère contre nous car nous l'avions tué, que c'était un être vivant et qu'on n’avait pas besoin de l'écraser. Il était triste car il nous disait que si ça se trouve il avait une famille qui allait être triste aussi. Que peut-être il avait des enfants qui ne verraient plus leur papa ou leur maman, ou bien un papa et une maman qui ne verraient plus leur enfant...

    Bref, gros chagrin. Là encore on pourrait avoir envie de lui dire "c'est bon, c'est qu'un moustique !". Mais non, ce n'était pas "qu'un moustique" pour lui, mais un être vivant qui méritait de vivre comme tout être vivant. Et en plus, il a raison ! Donc nous avons écouté sa peine, nous l'avons compris. Nous nous sommes excusés pour notre acte et lui avons promis de toujours faire ce que l'on pourrait pour les faire sortir de la maison sans les tuer.

    C'est aussi ça l'hypersensibilité. 

    L'hypersensibilité chez les enfants

    En septembre ou octobre de l'année dernière, alors qu'Emy était encore scolarisée, un groupe de filles de sa classe n’était vraiment pas sympa avec elle. Un jour elles ont fait le sale coup de trop en lui faisant croire qu'elle était leur copine en l'invitant à une fête secrète sous le toboggan de l'école. Elles lui ont dit de ne pas en parler à la maîtresse ni à ses parents et qu'une fois qu'il ferait nuit, qu'il fallait qu'elle sorte de sa maison et qu'elle marche jusqu'à l'école pour participer à cette fameuse fête secrète.

    Heureusement, elle m'en a parlé. Elle était tellement contente et excitée par cette fête… Moi bien sûr j'étais en colère et choquée du comportement de ces filles d'à peine 7 ans ! Je l'ai donc hélas fait redescendre sur terre en lui expliquant que bien sûr c'était faux etc etc... Eh bien elle ne me croyait pas car elle pensait qu'on ne pouvait pas être méchante à ce point alors qu'en plus elle n'avait rien fait ni rien demandé. Je l'ai emmené à l'école à l'heure de la fête fictive et elle a pu se rendre compte par elle-même qu'il n'y avait personne.

    Elle est entrée dans une colère noire ! Puis dans une tristesse profonde. Et finalement jusqu'à ce qu'elle s'endorme, elle a alterné ces deux émotions. Elle a utilisé le mot "Pourquoi ?" je ne sais combien de fois. Elle avait besoin de comprendre. Elle me demandait ce qu'elle avait fait pour qu'elles lui fassent ça, pourquoi elles l'embêtaient et étaient méchantes avec elle tous les jours... Prendre chaque réflexion, chaque acte méchant, chaque reproche à coeur. Le ruminer pendant des heures, se remettre en question même quand on n’a rien fait... C'est aussi ça l'hypersensibilité. 

    L'hypersensibilité chez les enfants

    Léo n'est pas un enfant violent. Il s'en va souvent énervé et frustré d'une situation avec d'autres enfants pour ne pas en arriver à la violence.

    Une fois (une seule), il a tapé un autre enfant. Bien que sachant qu'il avait été poussé à bout, son papa et moi n'acceptons pas la violence. Quand nous avons voulu aller lui parler, il s'est enfui dans une autre pièce puis dans le jardin. On pourrait croire que c'était par peur de se faire gronder, mais le connaissant, nous savions que non.

    Quand j'ai enfin pu lui parler, j'ai compris qu'il s'était enfui par honte ! honte de n'avoir pas pu se contrôler. Il m'a raconté ce qu’il s'était passé, je l'ai écouté et entendu mais bien sûr sans cautionner le geste. Mais en me parlant, il était dans une colère immense, je l'avais rarement vu comme ça ! Je pensais qu'il était en colère contre l'autre petit garçon qui l'avait poussé à bout, mais non ! Il m'a dit qu'il était en colère contre lui-même parce qu'il aurait dû réussir à ne pas le taper...

    Mes émotions à moi étaient un peu mélangées... Triste qu'il ait à vivre intensément chaque situation et en même temps, tellement fière de lui malgré le mauvais geste !

    Face à cette grosse grosse colère qu'il s'infligeait à lui-même, je suis restée un peu impuissante. Je l'ai juste pris dans mes bras le temps que la colère redescende et qu'il puisse aller demander un vrai pardon à l'enfant victime. 

    C'est cela également l'hypersensibilité.

     

    Je vais m'arrêter là dans les exemples car ils sont vraiment propres à mes enfants et que cela ne vous parlera pas forcément à vous. Mais je voulais juste que vous compreniez qu’un enfant hypersensible n'est pas un enfant capricieux mais un enfant qui prend au pied de la lettre une phrase que vous leur direz. C'est un enfant empathique qui va vivre les émotions des autres. C'est un enfant qui a besoin d'être rassuré car il s'angoisse vite.

     

    J'aimerai que les adultes fassent attention à leur façon de parler aux enfants, car une phrase "banale" pour certains peut avoir des conséquences sur un enfant plus sensible... ce ne sont souvent que quelques mots à changer, ou le ton à adoucir.... vous pouvez y arriver !! Et les enfants hypersensibles ainsi que leurs parents vous en seront très reconnaissants yes

    Pin It

    2 commentaires
  • costumes halloween

     

    C’est ça Halloween, c’est ça Halloween, Halloween ! Halloween ! Halloween ! Halloween…

     

    Oui, j’ai regardé le début de « l’étrange Noël de Monsieur Jack » il n’y a pas longtemps tongue

    Mais en commençant cet article qui va parler de cette fête, ben forcément j’avais cette chanson dans la tête…. Et si vous la connaissez, vous l’avez sûrement aussi dans la tête maintenant he

     

    Cette année fut donc notre tout premier Halloween !!

    C’est une fête qui personnellement ne m’a jamais attirée, sans non plus qu’elle me rebute. Manger des bonbons, moi ça me va cool

    Mais les enfants n’ont jamais voulu la fêter. Cela ne les intéressait pas et ils trouvaient que certains costumes ou décorations faisaient peur (ce qui n’est pas faux !).

     

    Mais après en avoir discuté ensemble en septembre, ils m’ont dit qu’ils aimeraient bien essayer cette année. Alors, on se lance !

     

    Début octobre, nous avons voulu acheter un peu de déco et des costumes. Parce que forcément, nous n’avons strictement rien sur ce thème à la maison.

    Et ben, ce n’était pas si simple de trouver des trucs pas trop effrayants et pas trop cher.

    Nous avons donc trouvé une partie des décos à Action, et le reste ainsi que les costumes à la Foir fouille. 

    deco halloween

    Et on fera comme pour Noël, on rachètera quelques bricoles chaque année pour compléter petit à petit notre déco d’Halloween.

    Allé, je vous raconte tout notre programme !

     

    • La déco 

    Comme nous n’avons pas encore grand-chose, l’installation a été assez rapide.

    Deux très grandes banderoles d’Action ont déjà suffit à nous mettre dans l’ambiance. Les deux toiles d’araignées avec leurs petites bébêtes à deux endroits du plafond. 

    toile d'araignee halloween

    Un squelette pendu au lustre et un fantôme accroché au rideau.

    fantome halloween

    Une adorable guirlande de fantômes et citrouilles (trouvées sur internet, imprimées et plastifiées avant d’être montées en guirlande).

    guirlande halloween

    Les petites sorcières et fantôme fabriqués par les enfants et voilà, tout était accroché !

    halloween

    Sur le buffet de l’entrée, j’y ai juste mis les trois sacs à bonbons trouvés à Action et une jolie carte faite par Emy.

    La petite touche de Léo avec une photo de Voldemor imprimée et plastifiée !

    decoration halloween

     

    Pour la porte d’entrée, là encore nous avons fait simple et surtout, avec les moyens du bord. Mais nous étions vraiment contents du résultat. J’ai donc imprimé pleins de chauve-souris, plastifiées et découpées (c’était loooong !). Ensuite les enfants se sont fait un plaisir de les coller un peu partout avec de la pâte à fixe.

    porte halloween

     

    • Les costumes

    Achetés à la Foir fouille pour 7€ chacun (bon celui d’Emy en coûtait 15 normalement mais ils ont fait une erreur d’affichage, rectifiée après mon passage tongue). Ils ont chacun pris un accessoire à 2€ pour compléter la tenue. Et voilà, mon adorable petit diable et ma jolie petite sorcière !

    Notre premier Halloween !

     

    • La chasse aux bonbons

    Nous avons donc fait notre première chasse aux bonbons dans notre village, chez les commerçants du centre-ville.

    Je n’étais pas super à l’aise, les enfants non plus au début… mais les commerçants ont super bien joué le jeu, adorables et généreux (très généreux pour certains).

    Ils ont bien rempli leurs sacs et forcément, étaient trop contents !

    recolte halloween

     

    • Le bain d’Halloween

    Après la chasse aux bonbons dans le froid, je leur ai proposé un bon bain (après tri et dégustation de quelques bonbons quand même hein !).

    J’avais vu une image passer sur instagram d’un bain coloré avec des jouets d’halloween. J’ai trouvé cela trop sympa ! Mais encore une fois, décidé au dernier moment, il a fallu faire avec les moyens du bord….

    Il n’y avait donc que du colorant alimentaire pour faire un bain orange, puis des araignées en plastique un peu partout ! J’aurais aimé y mettre plus de choses, mais les enfants ont adoré !!

    bain halloween

     

    • La soirée cinéma d’Halloween

    Ma partie préférée !

    Je devais faire des gâteaux, mais quand on a vu la quantité de bonbons que les enfants avaient eu, sans compter ceux que j’avais acheté moi, les enfants m’ont dit de laisser tomber le gâteau.

    Nous avons donc cherché un film sur le thème d’Halloween, adapté aux enfants hyper-sensibles et que nous n’avions jamais vu. Cela n’a pas été simple car il n'y en a pas tant que cela, et nous les avions quasiment tous déjà regardé... Comme le dernier opus d’Harry Potter il y a peu de temps... Sinon ça aurait été le film idéal pour une famille de fans d’H.P !

    Mais nous avons fini par trouver un film, et nous avons regardé « Le bal des sorcières ».

    le bal des sorcieres

     

    Pour le repas, un bol de frites et de morceaux de steack hachés pour les enfants, et frites et pavé de bœuf pour les parents. Bien installés sur le canapé et c’était nickel !

    Pendant qu’Emy flânait dans son bain, Léo et moi avons préparé une petite table de gourmandises avec nos boissons et pleins de bonbons ! Quand Emy a vu ça, elle en a été émerveillée ! Il en faut peu finalement wink2

     

                                            table halloween         bonbons halloween

     

    Et voilà, une jolie journée et soirée d’Halloween ! Evidemment, les enfants veulent le fêter à nouveau l’année prochaine, avec le même programme !

     

    Pendant la nuit, nous avons eu le mal de ventre d’Halloween aussi…. Ma petite gourmande s’était bien lâchée sur les bonbons, et en a payé le prix la pauvre… Une petite nuit blanche pour maman… j’ai continué Halloween le lendemain, sans déguisement, juste en zombie naturelle he

    Pin It

    votre commentaire
  •  On avoue la vérité aux enfants !

    A Noël dernier, on s'était dit avec mon chéri que ce serait la dernière année où le père-noël aurait sa place chez nous.

    Seulement en général, quand on avoue pour ce généreux papi, on avoue dans la foulée pour la petite souris.

    Mais Léo n'ayant toujours pas perdu de dent, nous avons décidé d'attendre qu'il vive au moins une fois le passage de la petite souris.

    Les mois ont passés et aucune dent n'est tombée...

     

    Le début de l'été est arrivé, et toujours pas de passage de petite souris. Nous avons donc décidé que si à la fin de l'été Léo n'avait toujours pas perdu de dent, nous leur raconterions la vérité quand même.

    Septembre a vite pointé le bout de son nez, et pas de dent tombée. Donc un soir, nous avons décidé un peu sur un coup de tête de leur parler.

     

    Nous avons eu un tout petit débriefing avant entre nous. Je ne voulais pas qu'on leur dise de but en blanc que le père-noël n'existait pas. C'est un peu trop violent quand même...

     

    Nous nous sommes donc tous installé sur le lit parental, et nous leur avons annoncé que nous voulions leur parler. Leur révéler un grand secret sur Noël.

    Papa leur a demandé s'ils avaient une idée de ce dont nous voulions leur parler, mais ils n'ont pas trouvé.

    Nous les avons un peu aiguillé en leur disant que c’était à propos du père-noël, d’essayer de se souvenir de tout ce qu’ils avaient trouvé bizarre les années précédentes, de toutes les questions qu’ils nous avaient posé, comme le fait qu’il était impossible qu’il livre tous les enfants du monde en une nuit…

    Ils nous ont alors bien fait rire avec leurs idées, comme par exemple qu’il y avait plusieurs père-noël, ou aussi que le père-noël pouvait se téléporter !

     

    Nous leur avons donc expliqué qu'il y a des choses que l'on raconte sur Noël aux petits enfants, pour rendre cette fête magique. Pour ne pas que cela ressemble à un anniversaire collectif avec un bon repas et des cadeaux pour tout le monde tongue

    Et que quand les parents estiment que leurs enfants sont assez grands, prêts à connaître la vérité, et capable de garder le secret à leur tour, alors il serait temps de les mettre dans la confidence.

     

    Nous les avons prévenus que la révélation que nous nous apprêtions à faire pourrait les chambouler un peu, les rendre triste ou en colère. Mais qu'il fallait qu'ils sachent que cela ne changerait rien pour les cadeaux (oui parce que soyons lucide, c'est cela qui les intéresse dans cette fête !), et que cela pourrait même être mieux.

    Une fois rassurés pour les cadeaux, et prêts à savoir, nous nous sommes lancés ! 

    la vérité sur le pere noel

    Nous leur avons donc expliqué que le père-noël, c'était nous... c'est nous ainsi que certaines personnes de la famille, qui achetons et installons leurs cadeaux de Noël.

    Ils sont restés un peu bouche-bée et nous ont posé beaucoup de questions de logistique he 

     

    • Quand est-ce que nous avons pu installer les cadeaux sous le sapin ?
    • D'où venait le "gling gling" de la cloche une année ?
    • Qui a fait le "oh oh oh" l'année dernière ?
    • Où cachait-on les cadeaux ?
    • Quand et comment faisions nous pour acheter les cadeaux sans qu'ils s'en aperçoivent ?
    • Comment cela se faisait-il qu'ils recevaient des vidéos du père-noël ?

     

    Nous avons pris le temps de répondre à chacune de leurs questions, avec tous les détails possibles.

    Cela les as parfois bien fait rire, parfois surpris, parfois impressionné glasses

     

    Après nous leur avons dit que maintenant qu'ils connaissaient le secret des adultes, ils devaient eux aussi garder le secret. Qu'il ne fallait en parler à aucun enfant, quelque soit son âge car l'apprendre de la part d'un autre enfant peut être mal pris. Et que c'est aux parents de décider quand leurs enfants sont prêts à entendre la vérité.

     

    A la fin de la conversation, nous leur avons demandé ce qu'ils ressentaient.

    Ils nous ont dit "ça va !" et "vous avez super bien travaillé pour nos Noëls !"

     

    C'était franchement la meilleure des réponses qu'on aurait pu avoir !! Ils ont compris, très bien accepté la chose, et sont fiers de connaître le secret. Et en plus, ils ont été reconnaissants de ce que nous avions fait pour eux à tous leur Noëls ! Que demander de plus ??

     

    Ah oui ! Et pour la petite souris, nous leur avons seulement dit que c’était nous qui mettions les pièces sous l’oreiller.

    Et nous avons rigolé au souvenir d’Emy nous disant une fois que c’était bien dégueu une souris qui se balade sur notre lit. Et qui le lendemain, après avoir récupéré ses pièces, m’a demandé de tout laver : draps, housse de couette et taies d’oreiller après le passage du rongeur magique ! 

    la vérité sur la petite souris

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique